Décembre 2017

Solange Aké est responsable du service aux clients au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean depuis octobre.  Auparavant, elle vivait en Fance.


La France est un pays riche, où la vie est bonne, quand on a un emploi.  Cependant, un très grand nombre de jeunes Français peinent à s’établir dans un emploi stable, dans leur domaine de compétence.

«C’est un cercle vicieux dont on a de la difficulté à sortir.  Les études universitaires ne coûtent pas cher.  Alors, quand on ne trouve pas de travail, on s’instruit davantage.  Quand on est plus instruit, on devient surqualifié pour de nombreux emplois.  Le pire c’est que les employeurs ne donnent pas la chance aux jeunes», a raconté Solange Aké, qui est arrivée au Canada tout récemment, pour occuper un emploi au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean, à titre de responsable du service aux clients.

«Mon domaine de compétence, c’est tout ce qui touche la gestion des ressources humaines.  En France, je n’arrivais pas à mettre en application toutes mes compétences.  J’avais des contrats précaires, ici et là, et j’avais envie d’avoir quelque chose de plus stable.  Je me suis dit que l’expérience internationale pourrait m’aider.  Alors j’ai commencé à me renseigner».

Le Canada s’est présenté comme un choix, à cause de la possibilité d’y vivre en français tout en améliorant son anglais.  Elle s’est inscrite à l’événement de recrutement d’immigrants «Destination Canada», qui se déroule chaque année en novembre, en France et en Belgique, et sa candidature a été retenue pour l’événement.

«Ça semble simple comme ça, mais en fait, ça demande pas mal de temps, pour tout mettre en place.  J’ai visité les forums en ligne des provinces canadiennes, j’ai vérifié les statistiques comme les taux de chômage, mais aussi, les informations sur le mode de vie.  J’étais à la recherche de quelque chose qui correspondrait à mes valeurs.  À Destination Canada, en novembre 2016, je me suis dirigée vers le kiosque de l’Île-du-Prince-Édouard, où j’ai rencontré Jacinthe Lemire, la directrice de la Coopérative d’intégration francophone», a raconté la jeune femme qui, tout en étant Ivoirienne d’origine, est née en France et y a vécu une bonne partie de sa vie.

À partir de son contact avec la CIF, Solange a établi des contacts avec les responsables de l’accueil en sol insulaire.  Il lui manquait cependant un morceau important : un permis de travail au Canada, qu’elle a finalement obtenu, alors qu’elle ne l’attendait plus.  «J’avais déposé mon dossier en novembre 2016 et entretemps, j’avais obtenu un contrat qui prenait fin en août 2017.  Finalement, en mai 2017, j’ai été sélectionnée.  Comme mon contrat ne serait pas renouvelé, j’ai commencé les démarches, j’ai fait l’entrevue d’embauche au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean par Skype et j’ai commencé à travailler au début du mois d’octobre, dès mon arrivée à l’Île».

Solange Aké apprécie beaucoup le soutien et l’encadrement que lui ont fournis les employés du Centre d’aide aux nouveaux arrivants, le CANA, mais une grande partie de l’intégration dépend d’elle.  «Ma famille me manque et j’attends mon premier hiver.  J’apprends une troisième culture, qui m’est étrangère, j’apprends de nouveaux codes, de nouvelles façons d’interagir avec les gens.  Et en même temps, je m’habitue à mes nouvelles tâches.  C’est encore nouveau, et ça se passe assez bien, je pense».

Solange Aké est la responsable du service clientèle au Carrefour de l’Isle-Saint-Jean depuis le début du mois d’octobre 2017. 

- Par Jacinthe Laforest

La Voie de l’emploi en images

VE CodyClintonvideogames
Cody Clinton video games
VE connection2employment
Connection 2 employment
VE damedeetsy
Dame de Etsy