Octobre 2018

Léo-Paul Arsenault, propriétaire de LP Electronics, a embauché Sufian Chowdhury du Bangladesh grâce au programme de mentorat des diplômés de Compétences Î.-P.-É. La boutique de Charlottetown est au 2 Camburhill Court et le siège social est à Wellington.

En à peine un mois, Sufian Chowdhury a trouvé l’emploi qui lui permettra sans doute, dans quelques mois, d’immigrer pour de bon au Canada.  Le jeune homme a été embauché tout récemment par Léo-Paul Arsenault de LP Electronics, qui a ouvert une deuxième commerce à Charlottetown.   

Originaire du Bangladesh, Sufian a passé cinq ans à Toronto de 2013 à 2018, où il a étudié l’ingénierie électronique au Seneca College et a travaillé dans une grande manufacture.  Il est par la suite retourné dans son pays pour quelques semaines seulement, le temps de se marier avec Tshnuva Afrin.

Puis, lors de son retour, c’est à l’Île-du-Prince-Édouard qu’il a jeté son dévolu pour lancer sa carrière.  Après avoir passé quelques semaines à travailler dans un centre d’appels, il a commencé chez LP Electronics, où il apprend désormais à réparer des télévisions.

«Je suis ici à cause de ma carrière et à cause de l’immigration.  J’ai pensé que puisque c’est une plus petite communauté, ça pourrait être plus facile de commencer ma carrière», explique-t-il en anglais, une langue couramment parlée au Bangladesh.

Avec un diplôme canadien en poche et de l’expérience de travail, il lui sera plus facile d’obtenir la résidence permanente, puis la citoyenneté canadienne.  Pour le moment, Sufian n’a qu’un visa de travail.  Le jeune homme se voit bien vivre ici toute sa vie.

«C’est tellement agréable de finir le travail et d’aller directement à la plage! On est beaucoup plus au calme ici.  J’aime surtout les gens et l’environnement», confie-t-il.

Il aurait pu en être autrement, puisque c’est son père qui l’a poussé à déménager du Bangladesh pour allerrejoindre sa famille à Toronto.  Sufian avoue avoir été désorienté lorsqu’il a mis le pied au Canada, mais qu’il s’est vite adapté et a commencé à apprécier la «politesse» des Canadiens.

Le mentor de Sufian, Léo-Paul, est un entrepreneur de la région Évangéline.  Il a lancé LP Electronics il y a 36 ans.  En 2018 est venu le temps d’ouvrir une nouveau magasin à Charlottetown, puisqu’il recevait de nombreuses demandes dans l’est de l’île.

C’est à cet emplacement que le jeune homme de 24 ans travaille tous les jours de la semaine, grâce au programme Compétences Î.-P.-É. qui finance 50 % de son salaire entant que jeune gradué.

«Le programme de mentorat des jeunes diplômés aide chaque année environ 300 diplômés, mais nous avons récemment étendu le programme pour servir les étudiants internationaux également», explique Richard Gallant, directeur de Compétences Î.-P.-É.

Léo-Paul Arsenault se dit très satisfait du travail de Sufian jusqu’à maintenant.  «Il a déjà une bonne base en électronique avec son diplôme, donc on lui apprend tranquillement à réparer les télévisions.  Il fait ça bien et il est très motivé».

Le patron a même investi dans l’achat d’une voiture pour Sufian, qui n’était pas admissible à un programme de prêt à la banque.  Le jeune homme remboursera petit à petit le montant à Léo-Paul, au fil de son installation à l’Î.-P.-É.

- Par Jacinthe Laforest

La Voie de l’emploi en images

VE CodyClintonvideogames
Cody Clinton video games
VE connection2employment
Connection 2 employment
VE damedeetsy
Dame de Etsy