Décembre 2021
Branchingout1

La propriétaire de «Branching Out Island Artisan Market», Diana Tutty, et son fils Beckett Quinn sont à l’entrée du magasin. (Photo : Gracieuseté)


«Branching Out Island Artisan Market» abrite une variété d’objets d’artisanat fabriqués par plus de 65 vendeurs différents.  Grâce à une subvention d’Innovation PEI et à un contrat de location très équitable avec «Killam Properties», la petite entreprise est en mesure de maintenir les prix abordables et maximiser la valeur pour les vendeurs et les clients. 

«Cette boutique était une idée née l’année dernière lorsque j’ai appris que toutes les plus grandes foires artisanales étaient annulées en raison de la pandémie», explique Diana Tutty, propriétaire de «Branching Out Island Artisan Market».  «J’ai ressenti une profonde responsabilité de trouver un moyen de soutenir les artisans qui en sont venus à compter sur les marchés d’hiver pour vendre leurs produits et ainsi continuer à financer leurs loisirs créatifs».  Mais en plus, ce lieu offre aux artisans la possibilité de partager leur art, alimentant leur motivation à créer, ce qui est souvent la clé du maintien de la santé mentale, en ces temps difficiles, «créer» c’est ce qui maintient beaucoup de gens à flot.

En achetant des produits d’une très bonne qualité, fabriqués localement, on exprime non seulement l’appréciation pour sa communauté, mais on garantit également la prospérité continue des vendeurs.

En plus, à l’Île-du-Prince-Édouard on désire encourager les gens à magasiner localement et à démontrer leur soutien à de nombreux artisans.  La boutique est ouverte au Charlottetown Mall les vendredis et samedis de 9 h à 21 h et les dimanches de 12 h (midi) à 17 h.

Parmi la cinquantaine de vendeurs, on y trouve des francophones et c’est pourquoi on décide, dans le cadre de cet article d’en souligner quelques-unes.

«Pour moi, mon envie de créer des produits a commencé après la naissance de mon fils.  Quand il avait environ 4 ans, on faisait ensemble du bricolage.  Je cherchais des idées pour inciter mon fils de s’intéresser à la création d’art.  C’est de là qu’est venue l’idée de créer des ornements de Noël, ce que l’on a fait pendant plusieurs années.  Chaque année, on inventait quelque chose de différent.  Cette année, je crée des planche à charcuterie et d’autres produits», souligne Diana, la propriétaire du magasin «Branching Out Island Artisan Market» qui est aussi artisane.

Le but de la propriétaire, voulant encourager les artisans, est de pouvoir vendre leurs produits et aussi d’y trouver une variété de produits dans le magasin.  Elle travaille bénévolement au magasin aux heures et jours mentionnés plus haut.  Si elle n’est pas disponible certaines fois, une personne qui a aussi des produits dans l’établissement viendra s’occuper du magasin.  «La vente des produits est négociée lors de l’enregistrement des articles par les artistes.  Je recherche toujours de nouveaux vendeurs de produits que l’on n’a pas dans le magasin.  Je veux vraiment avoir une diversité.  En ce moment, je suis à la recherche de quelqu’un qui voudrait vendre des produits faits en poterie», souligne Mme Tutty.

Marie-Anne Arsenault, qui est l’une des vendeuses de ce magasin, nous affirme : «J’ai toujours aimé créer, j’ai fait de la couture pendant de nombreuses années et maintenant je crée des bijoux».  Dans son cas, elle le fait pour le plaisir.  Marie-Anne est une résidente du foyer Le Chez-Nous à Wellington et enseignante à la retraite.  «C’est un passe-temps pour moi et en même temps ça me donne un petit revenu», indique-t-elle.

Pour Paulette LeBlanc, c’est en premier un passe-temps, mais un «bonus» de pouvoir vendre ses produits dans cette boutique qui est de plus en plus visitée par le public.  «Diana est une nouvelle collègue de travail et j’ai entendu qu’elle était à la recherche d’artistes qui aimerait mettre leurs produits à vendre dans sa boutique.  Alors après lui avoir parlé, j’ai maintenant plusieurs produits dans cette boutique à Charlottetown.  J’ai des encadrements créés avec tissus, des mini peintures sur de la tuile, peinture sur la vitre et des signets (différents styles et différents médiums)», souligne Paulette LeBlanc.  «C’est vraiment un passe-temps, j’ai toujours aimé créer, ça me passionne.  Je n’ai pas peur d’essayer différents produits et je suis toujours en train de travailler sur différentes choses, je m’amuse, j’en vends et j’en donne en cadeau.  J’en offre souvent à des organismes qui sont importants pour ma communauté.  J’ai aussi l’intention d’approcher d’autres magasins pour trouver d’autres endroits pour vendre mes produits».   

De nouveaux vendeurs s’ajoutent chaque semaine, ce qui est vraiment intéressant pour la propriétaire Diana Tutty.  Ne manquez pas d’aller magasiner vos cadeaux de Noël.

Marie Anne Arsenault, de Wellington, vend des bijoux qu’elle aime beaucoup créer, au magasin «Branching Out». (Photo : M.E.)


Paulette LeBlanc, d’Abram-Village, est l’une des artisanes qui a des produits à la boutique. (Photo : Gracieuseté)


Des produits créés par la propriétaire Diana Tutty : des planches à charcuterie (ci-dessus) et des ornements de Noël (ci-dessous). (Photos : EB Photography)


 


- Marcia Enman

La Voie de l’emploi en images

VE CodyClintonvideogames
Cody Clinton video games
VE connection2employment
Connection 2 employment
VE damedeetsy
Dame de Etsy