Octobre 2017

Amanda McKenna a vendu des bijoux aux couleurs acadiennes et des signets qu’elle a fabriqués.


De plus en plus de programmes sont conçus pour donner aux enfants et aux jeunes une occasion de faire leur entrée dans le monde des affaires.   

Qu’ils soient chefs d’entreprise ou employés d’une coopérative, les jeunes peuvent apprendre les rudiments du monde des affaires d’une façon encadrée, sécuritaire et motivante.

À l’intérieur du programme Jeunes millionnaires, durant l’été 2017, 24 adolescents francophones et francophiles de la province ont mis sur pied un total de 18 entreprises qui ont rapporté de l’argent.   

L’an dernier, les jeunes avaient atteint des ventes record de 15 000 $.  Pour cette année, ensemble, les 24 jeunes entrepreneurs ont des ventes de 10 500 $.  «Nous sommes très satisfait des accomplissements des jeunes, surtout en ce 25e anniversaire du programme», comme le précise Stéphane Blanchard, agent de développement jeunesse à RDÉE Î.-P.-É.  Les profits pour l’année se chiffrent à 7 000 $.

Les résultats financiers sont certes motivants, mais le programme rapporte aussi des dividendes appréciables, sous la forme de connaissances et d’expérience.

«Les jeunes apprennent d’abord et avant tout ce que c’est qu’une entreprise.   Via nos ateliers préparatoires ils apprennent les concepts de base touchant des thèmes comme le travail en équipe, les caractéristiques des entrepreneurs, les avantages et désavantages des entreprises individuelles et partenariales, la production, la vente, la publicité et le marketing, le service à la clientèle et la gestion des finances», rapporte Stéphane Blanchard.

Pendant l’été, sur le terrain, les jeunes ont appris comment bien servir leurs clients et s’assurer que ceux-ci soient satisfaits.  «Ils apprennent aussi à faire un discours, car ils doivent le faire en fin d’année devant leurs parents et amis pour parler de leur expérience estivale».

Les Bons travaillants

En plus du programme Jeunes millionnaires, les jeunes peuvent aussi acquérir de l’expérience de travail par l’entremise de la Coopérative service jeunesse «Les Bons travaillants».

Durant l’été 2017, les 10 «bons travaillants» de la coopérative ont travaillé, appris et aussi, gagné des dollars.  «Ils aimaient se présenter au travail et ils venaient même en surtemps de leur propre gré parfois», souligne Stéphane Blanchard.   

Les jeunes, âgés de 10 à 15 ans, ont d’abord appris comment fonctionnent les coopératives ouvrières.

Ils ont élu un conseil d’administration et ont divisé les tâches administratives de leur entreprise d’économie sociale entre eux.

Ils se sont ensuite mis à la tâche pour réaliser toutes sortes de tra-vaux pour la communauté : tondre des gazons, corder du bois, peinturer, faire de l’entretien ménager, faire des travaux de paysagisme et construire des tables à pique-nique.

M. Blanchard signale qu’on a encore cette année utilisé la formule des Coopératives jeunesse de service du Québec et de la Coopérative de développement régional – Acadie pour mettre sur pied la coop insulaire.

RDÉE Île-du-Prince-Édouard, le conseil de développement économique provincial demeure l’organisme parent de la Coopérative service jeunesse.

Gabrielle Gallant et Emily Arsenault vendaient du «Slime», une pâte visqueuse et élastique dont raffolent les jeunes.  Le produit était fait maison et vendu dans des petits casseaux.  Les filles vendaient aussi des colliers et des petites peintures qu’elles avaient créés.

Isabelle Fisk a vendu des produits qu’elle a peints sur des petites roches.

Michael MacEwen et Elliott Fraser vendaient des cônes de neige avec une variété de choix de saveurs.  Ces jeunes entrepreneurs n’étaient pas à leur première expérience et ont beaucoup ajouté à leurs produits des autres années.

Tyson Short (à gauche) et Brady Corkum, deux des ouvriers-membres de la Coopérative service jeunesse «Les Bons travaillants» construisent une table de pique-nique alors que le coordonnateur Jake Arsenault supervise leur travail.

- Par Jacinthe Laforest

La Voie de l’emploi en images

VE CodyClintonvideogames
Cody Clinton video games
VE connection2employment
Connection 2 employment
VE damedeetsy
Dame de Etsy