Octobre 2021

Jean-Paul Arsenault, Michelle Arsenault et Isabelle Dasylva-Gill, représentant la SAF’Île. (Photo : Marcia Enman)


ServiceRH ÎPÉ est un centre de partage des coûts qui offrira des services en gestion des ressources humaines pour le secteur communautaire acadien et francophone de l’Î.-P.-É. 

Au printemps dernier, la Société acadienne et francophone de l’Île-du-Prince-Édouard, mandataire du futur service partagé en ressources humaines, pour le compte du Réseau des Développeurs a recruté un consultant, Jean-Paul Arsenault.  Le consultant a collaboré avec les organismes partenaires pour établir leurs besoins et faire un rapport.  En parallèle, la SAF’Île a signé une entente de partage avec la FANE – Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse afin d’échanger des outils déjà développés par eux, les meilleures pratiques, etc. 

Soutien aux membres 

«Poursuivant son objectif de soutenir ses membres et de renforcer la capacité organisationnelle des organismes de développement de la communauté acadienne et francophone de l’Î.-P.-É., la Société acadienne et francophone de l’Î.-P.-É. (SAF’Île) a profité de l’expérience acquise par la mise en œuvre de ServiceFinances ÎPÉ et de son succès pour réfléchir au projet relatif aux ressources humaines», explique la directrice de SAF’Île, Isabelle Dasylva-Gill.   À la suite d’une analyse des besoins et des défis des organismes acadiens et francophones, la gestion des ressources humaines a été identifiée comme une priorité pour accroître les capacités des organismes de la communauté ainsi que la nécessité de mettre sur pied le ServiceRH ÎPÉ s’appuyant sur le modèle de ServiceFinances ÎPÉ.

Incapable de remplir le poste de spécialiste en RH pour amener le projet à la prochaine phase, Michelle Arsenault, qui est la directrice du ServiceFinances ÎPÉ s’occupe, à court terme (deux jours par semaine) avec l’appui de Jean-Paul Arsenault, des prochaines étapes d’établissement de ce service.  «Je suis très contente de voir tant d’intérêt de la part des organismes, j’ai hâte de voir l’évolution du ServiceRH.  Je suis sûre que ce service sera un grand atout pour la communauté acadienne et francophone de l’Île!», souligne Michelle.

«En 2005, j’ai fait un bout de chemin avec les organismes de la communauté acadienne et francophone d’ici pour voir s’il y avait intérêt à mettre en commun certains éléments de leur gestion des ressources humaines.  On a vite compris que les gens n’étaient pas prêts.  Avec le lancement de ServiceFinances ÎPÉ en 2015 et le succès qu’il a connu, les organismes sont maintenant plus ouverts à l’idée d’un service partagé en ressources humaines», indique Jean-Paul Arsenault. 

«Depuis avril dernier, j’occupe le poste de directeur du ServiceRH en Nouvelle-Écosse.  Cette expérience m’a donné une expérience pratique et m’a permis de mieux comprendre les besoins de la clientèle.  J’ai hâte de travailler avec Michelle et de partager mes connaissances avec les organismes partenaires du nouveau ServiceRH, ici à l’Île», ajoute M. Arsenault.

À quoi ressembleront les services?

Le service de base de ServiceRH ÎPÉ comprendra des services tels que la planification des besoins en ressources humaines, l’appui aux présidences et aux conseils d’administration, la dotation de postes, l’accueil et l’intégration, les politiques sur les conditions de travail, la rémunération, l’évaluation du rendement, la formation, la santé et la sécurité au travail, les mesures disciplinaires et la diffusion d’information.

Ententes de conventions

Le travail est déjà bien entamé, des ententes de conventions sont en première phase de développement avec les organismes qui désirent profiter des services qui seront offerts.  On a identifié des droits et responsabilités pour les organismes membres.  On a établi une liste de services de base ainsi que des services que l’on pourrait acheter à la carte.  On prévoit des rencontres et le partage des communications à son sujet.  Pour ce qui est des coûts pour le service de base pour chaque organisme partenaire, on établira un système similaire au ServiceFinances ÎPÉ, qui se base sur un pourcentage du revenu total de l’organisme partenaire.  Pour les services additionnels, on prévoit le taux de 50 $ de l’heure qui serait payé par le partenaire qui demande un service non inclus dans le service de base.  Les organismes ont depuis le 1er octobre été invités à exprimer leur intérêt pour ce service qui débuterait immédiatement, une convention est déjà remplie par plusieurs partenaires. 

Face au succès du service partagé en finances, la SAF’Île et les organismes adhérents sont persuadés que ce nouveau service marquera la communauté et lui permettra d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixés.


- Marcia Enman

La Voie de l’emploi en images

VE CodyClintonvideogames
Cody Clinton video games
VE connection2employment
Connection 2 employment
VE damedeetsy
Dame de Etsy