9 Juillet 2022
Isabelle Tente 1
Ouvert depuis le 1er juin 2022, la clinique de massage dans la nature : In Nature Massage, d’Isabelle Arsenault et Mélanie Cormier accueillera les clients pour sa première saison d’opération à Meadowbank jusqu’à la fin du mois de septembre.  L’installation de cette clinique découle en partie du «Projet Meadowbank» entrepris il y a deux ans et demi par les trois enfants de feus Robert Arsenault et Rita (Schyle) Arsenault. 

Après le décès de leurs parents, Mathieu, Nathalie et Isabelle Arsenault ont entrepris ce qui allait devenir le «Projet Meadowbank».  «Ça fait deux ans et demi et c’est un projet qui ne sera jamais fini.  Nous n’avons pas arrêté de découvrir qui étaient nos parents.  C’est une véritable quête d’identité qui se poursuit», dit Isabelle Arsenault. 

Au départ, le «Projet Meadowbank» consistait à faire le ménage dans la résidence parentale, où les trois enfants ont grandi.  Le ménage et une grande opération de triage des possessions de leurs parents ont mis au jour des trésors familiaux qui ne cessent de surprendre les trois enfants, maintenant adultes.  

C’est sur le terrain de cette maison en bardeaux épuisés qu’Isabelle Arsenault et sa collègue Mélanie Cormier ont décidé de «planter leur tente» au sens figuré comme au sens propre, pour la saison 2022.  

«Mélanie et moi, on se connaît depuis longtemps.  L’an dernier, Mélanie avait mis sur pied “In Nature Massage” à Aldouane au Nouveau-Brunswick, le village d’où elle vient, et j’avais travaillé avec elle tout l’été 2021.  Pendant l’hiver, alors qu’on devait décider où nous allions établir l’entreprise pour l’été 2022, Mélanie est venue nous rendre visite à Meadowbank.  C’est elle qui a suggéré que ce serait le cadre idéal pour la saison.  Et c’est ce que nous avons fait», explique Isabelle Arsenault.

Isabelle Arsenault, et sa collègue Mélanie Cormier sont des nomades.  Elles ont chacun leur campeur, elles aiment voyager, ne pas toujours être au même endroit.  Et c’est sur ce principe que l’entreprise a été fondée.  Plutôt que d’investir dans une installation «fixe», les deux massothérapeutes ont acheté une tente en toile traitée contre les intempéries, perméable à la lumière, mais pas auvent ni à la pluie, et assez vaste pour y placer une table de massage, quelques plantes, une chaise d’appoint et pour permettre à la massothérapeute de se déplacer avec aisance tout au long de son traitement de 60 minutes.  

«Nous avions installé notre tente à Aldouane l’an dernier et cette année, nous sommes ici.  Nous pouvons aller un peu n’importe où», dit Isabelle Arsenault. 

Retour en arrière

Cette dernière est bien connue des lecteurs et lectrices de La Voix acadienne et de la communauté acadienne et francophone de l’Île en général, mais voici quelques bribes de son parcours.  Une fois son baccalauréat en kinésiologie de l’Université de Moncton complété, et ne sachant pas trop «quoi faire avec ça», elle a intégré le circuit des bateaux de croisières (un mode de vie nomade) à titre d’artiste, étant une excellente danseuse de gigue acadienne.  

Puis, l’envie d’autre chose s’est présentée.  «J’ai opté pour un programme de deux ans au Collège atlantique de massage thérapeutique à Dieppe et ça fait trois ans que j’exerce dans la région de Moncton.  Mélanie a suivi sa formation au Eastern College et a travaillé elle aussi à divers endroits.  Nous sommes toutes les deux membres du Massage Therapy College (MTC PEI), l’ordre professionnel des massothérapeutes à l’Île».

Les bienfaits du massage ne sont plus à démontrer.  «C’est sans fin.  Ça stimule la circulation, ça permet de drainer le système lymphatique, ça réduit le stress.  Nous, on privilégie le massage plus doux et profond du myofascial.  Le myofascial, c’est ce qui enveloppe tous nos organes, nos muscles.  Pendant longtemps, et peut-être encore maintenant, il y a des gens qui pensent que c’est le squelette, les os, qui nous tiennent debout, mais non, c’est l’enveloppe myofasciale.  Ce sont des massages doux et profonds à la fois, qui aident beaucoup les gens à combattre la douleur et le stress», raconte Isabelle Arsenault.

Les massages durent une heure, et coûtent 91 $, avant les taxes.  La plupart des compagnies d’assurance remboursent les frais à hauteur de ce qui est prévu dans le plan d’assurance du client.  

Le site Web se trouve au www.innaturemassage.ca et donne beaucoup d’informations.  Plusieurs photos y sont publiées, incluant certaines de l’an dernier à Aldouane.  Il est possible de réserver son massage par le site Web, mais également, Isabelle avoue que l’affiche au bord de la route attire l’attention, et que le bouche-à-oreille fait bien son travail.  

Rappelons que l’entreprise, située au 597 de la route 19, à Meadowbank (près de Cornwall).  

-Jacinthe Laforest

Isabelle Tente 2
Native de Meadowbank, Isabelle Arsenault a voyagé presque partout dans le monde.  Cet été, elle est de retour dans sa maison natale pour une escale à la fois personnelle et professionnelle, avec In Nature Massage.  L’entreprise  qu’elle dirige en partenariat avec sa collègue Mélanie Cormier, massothérapeute comme elle, est fondée sur un mode de vie nomade.  Nul ne sait où la tente sera installée l’an prochain.  En attendant, la nature est invitante à Meadowbank.  


Isabelle Tente 3
Isabelle Arsenault et Mélanie Cormier sont toutes deux massothérapeutes agréées, membres du MTCPEI (l’ordre professionnel des massothérapeutes de la province.  Leur clinique de massothérapie, In Nature Massage, est installée au 597, route 19, à Meadowbank, près de Cornwall.  


Isabelle Tente 4
La nature entoure la tente/clinique et les clients peuvent profiter du chant des oiseaux, du bruit du vent dans les arbres pour relaxer davantage.  Il est question d’installer une mini salle d’attente sur le site. (Photos : J.L.)

La Voie de l’emploi en images

VE CodyClintonvideogames
Cody Clinton video games
VE connection2employment
Connection 2 employment
VE damedeetsy
Dame de Etsy