21 Août 2022
maisonsdesbouteilles
Le nombre de visiteurs dépasse les attentes à Les Maisons de bouteilles. (Photo : Gracieuseté de Les Maisons de bouteilles)
 
Après deux années de restrictions sanitaires, les sites touristiques et les activités culturelles sont heureux d’accueillir les touristes qui sont à nouveau de retour en grand nombre pourla saison estival.

Le Musée acadien de l’ÎPÉ à Miscouche a connu un mois de juin exceptionnel, avec plus de visiteurs qu’avant la Covid.  «Ça s’explique un peu par le fait que nous étions l’une des rares places ouvertes», de dire Noëlla Richard, la directrice du site.  «Les touristes ne nous avaient pas nécessairement sur leur liste de destinations à visiter, mais ils nous découvraient et c’était bon pour nous.  Les choses se sont un peu calmées en juillet et le reste de l’été s’annonce assez occupé». 

Le Musée accueille plusieurs groupes en autobus, en vélo et des jeunes qui participent à des camps d’été.  «On les invite à regarder la populaire vidéo qui raconte l’histoire de l’Acadie de l’Île et les gens apprécient beaucoup cet aspect de la visite», dit-elle.  «Même si ça date de 25 ans, on nous dit que tout est là pour leur enseigner ce qu’ils ont à apprendre». 

En plus de l’exposition permanente, cette année, on offre une exposition temporaire sur les découvertes archéologiques de l’ÎPÉ.  On a également lancé les causeries du mardi et on espère continuer cet automne et durant l’hiver.

Madame Richard espère que les gens profiteront de la journée portes ouvertes du 15 août.  «Ce sera aussi l’occasion de souligner le 30e anniversaire de l’ouverture officielle du musée actuel», ajoute-t-elle.  L’historien Georges Arsenault fera une présentation de 30 minutes sur les familles acadiennes qui demeuraient sur les rives de la baie de Malpèque de 1728 jusqu’à la Déportation de 1758.  Cette présentation aura lieu en français à 10 h 30 et en anglais à 11 h 30.

Le musée est ouvert de 10 h à 17 h tous les jours en juillet et août.  De septembre à juin, il est ouvert du mardi au vendredi de 10 h à 17 h et les dimanches de 13 h à 16 h.  Plus d’information à www.museeacadien.org.

Excellente saison pour Les Maisons de bouteilles

«Nous connaissons une excellente saison et je dirai que nous avons dépassé le niveau prépandémie», de dire Angie Cormier, co-propriétaire avec son conjoint Aubrey, du site touristique «Les Maisons de bouteilles» situé à Cap-Egmont.  L’année dernière la saison a été plus tardive, les chiffres de juillet on les a vus en août et septembre, tandis que cette année en juin et juillet on les dépasse.

Ouvert de la mi-mai jusqu’à l’Action de grâces, Angie est bien contente de voir les touristes arriver, même en autobus.  «La saison est plus longue cette année et j’espère qu’on va en profiter», ajoute-t-elle, «je suis optimiste».      

«C’est un soulagement, poursuit-elle, car nous avons perdu de l’argent au cours des deux dernières années.  Nous avons acheté ce site il y a cinq ans passés et il a fallu refaire nos plans.  Heureusement c’est notre projet de retraite et on ne dépendait pas sur ça pour notre revenu».

Le souhait du couple Cormier c’est d’assurer les emplois et payer leurs factures.  Angie dit cultiver sa relation avec son personnel et s’assure qu’elle a les personnes nécessaires et la relève.  «Un personnel expérimenté ça vaut de l’or, on l’apprécie beaucoup et on dépend d’eux.  Ils restent avec nous et ils sont attachés à l’entreprise aussi, on compte sur deux étudiants et quatre adultes cette saison». 

«Ce n’est pas dans mes plans de travailler là, dit-elle, “je fais la gestion.» Elle ajoute que c’était tellement bien géré par la propriétaire précédente, Réjeanne, à qui elle donne tout le crédit et elle suit son modèle. 

Pour la saison cependant, on garde encore des mesures sanitaires en place, dont le port du masque et la stérilisation des mains.  «On ne veut pas mettre l’entreprise à risque et la clientèle un peu plus âgée l’apprécie.  D’autres n’aiment pas ça, mais c’est le règlement pour visiter», dit-elle. 

Les touristes viennent de l’Ontario, du Québec, des Maritimes, des provinces de l’Ouest, parfois des États-Unis et de l’Europe.

On a changé graduellement l’inventaire de la boutique avec des produits locaux faits pour le site, dont de la verrerie faite en transformant de vieilles bouteilles.  On a aussi un chef qui fait des planches à charcuterie très populaires.  Elles sont de différentes couleurs, avec des poignées et l’identité visuelle de l’ÎPÉ incorporé sur la planche.  

Remarquant que de plus en plus de gens voyagent avec des chiens, on a installé un «Puppy Wagon» l’an dernier.  On peut les mettre à l’ombre sous les arbres, utiliser le wagonnet, ou encore les tenir dans leurs bras ou dans leurs poussettes.  

Le site fait maintenant partie du programme “Terego” et on accueille des campeurs autosuffisants qui veulent vivre une expérience rurale.  On a deux places à offrir et on leur demande d’arriver à la fin de la journée et de partir tôt le lendemain matin. 

«Nous planifions toujours des projets ou des modifications pour Les Maisons des bouteilles et les jardins», de conclure Angie.  «On aimerait entre autres réaliser l’illumination des jardins le soir et la nuit, surtout l’automne et l’hiver.  Et le champ en arrière pourrait bientôt avoir une nouvelle vocation».  

Le site est ouvert de 9 h à 20 h en juillet et août.  Pour plus d’informations, visitez le www.bottlehouses.com. 

Bonne participation aux spectacles des Productions Cuisine à Mémé

Paul D. Gallant, des Productions Cuisine à Mémé offre trois spectacles dans la salle de Mont-Carmel et il est très content de la participation des gens à ce jour.  «Des spectacles en salle, c’est différent des sites touristiques», dit-il, «il faut planifier la sortie et faire des réservations.  Mes statistiques démontrent que 66 % étaient des touristes ; les gens d’ici se font attendre».  

«L’année passée, j’aurai pu compter le nombre de participants sur mes doigts», dit-il, «mais là nous avons déjà eu cinq autobus et certains soirs avec deux autobus, c’était plein à craquer.»  Il dit compter sur un bel appui des gens du Nouveau-Brunswick, ce qui l’encourage et il est certain que la tendance va se maintenir.

«Lorsque La Cuisine à Mémé a commencé en 1985, les gens du Nouveau-Brunswick ne se demandaient pas s’ils allaient venir, mais quelle date marcherait pour eux», d’ajouter M. Gallant.  «Et ça va se rebâtir.»  Il ajoute avoir fait des missions au Québec avec le RDÉÉ ÎPÉ et il y a du potentiel là.  «On va bien passer à travers notre été cette année, alors qu’on avait eu de la misère à faire les frais l’été dernier.»

Les Productions Cuisine à Mémé offrent trois spectacles, dont La Cuisine à Mémé reboutée jusqu’au 17 août ; Soleil jusqu’au 20 août et La nouvelle génération du 23 au 27 août.  Pas de problème pour le souper-spectacle La Cuisine à Mémé qui est bien connu, mais c’est plus difficile pour Soleil.  

«Quand tu présentes quelque chose de nouveau, ça prend du temps pour que ce soit connu et attirer une nouvelle clientèle», de dire ce passionné de spectacles.  Paul ajoute qu’il n’a pas eu de difficulté à trouver son monde, que ce soit les équipes de cuisine ou les bénévoles pour ces trois activités.  «Je n’ai pas eu de problème à accommoder les bénévoles, si certains voulaient faire un ou deux soirs seulement, par exemple.  Il ne faut pas se compliquer la vie», dit-il, «ca fait du bien de sortir, c’est très thérapeutique, rien de trop sérieux et c’était comme ça en 1985.» 

«Il ne reste que quelques billets pour les dernières représentations et il n’y en aura pas de supplémentaires, ni de prix spéciaux», de conclure Paul.  «Je dis aux gens d’ici de ne pas attendre à la fin, il sera trop tard.» Il espère qu’à la fin des représentations, le pourcentage sera 50 % locaux et 50 % touristes.

Pour plus d’informations : www.productionsmeme.ca.  

-Claire Lanteigne / IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne


museeacadien
Le Musée acadien de l’ÎPÉ a connu un mois de juin exceptionnel au point de vue de l’achalandage.  (Photo : Gracieuseté du Musée acadien de l’ÎPÉ)

Soleil pordcuisineameme
La pièce Soleil, des Productions Cuisine à Mémé, est présentée jusqu’au 20 août.  (Photo : Archives LVA)

La Voie de l’emploi en images

VE CodyClintonvideogames
Cody Clinton video games
VE connection2employment
Connection 2 employment
VE damedeetsy
Dame de Etsy