Octobre 2018

Richard Cormier, à droite, est le nouvel enseignant du programme de soins infirmiers auxiliaires au Collège de l’Île.  Colette Aucoin, à gauche, lui souhaite la bienvenue.


Richard Cormier en a vu du pays grâce son parcours dans le domaine de la santé : Bathurst, Campbellton, Edmundston, Moncton-Dieppe, Winnipeg et maintenant, l’Île-du-Prince-Édouard.  C’est avec enthousiasme qu’il en parle aujourd’hui malgré le fait que sa carrière comme infirmier a failli ne pas prendre son envol.  À l’école secondaire, un conseiller en orientation lui a carrément dit qu’il n’avait pas les capacités nécessaires pour poursuivre des études postsecondaires.

«Comme adolescent, j’ai fait du bénévolat avec l’Ambulance Saint-Jean.  Cette expérience m’avait convaincu qu’il y avait une carrière pour moi dans le domaine de la santé.  J’aurais pu me laisser abattre par le commentaire du conseiller.  Au contraire, je m’en suis servi comme source de motivation.  Peu de temps après, j’ai reçu ma lettre d’admission au CCNB, pour le programme de préposé aux soins.  C’est là que tout a commencé,» a souligné l’enseignant du programme infirmier auxiliaire, au Collège de l’Île.

Après avoir terminé avec succès le programme de préposé aux soins et avoir travaillé dans ce rôle, Richard a décidé de poursuivre ses études afin de devenir infirmier autorisé.  Il a obtenu son baccalauréat en science infirmière de l’Université de Moncton en 1999.

«Encore là, on nous disait que les sciences infirmières n’étaient pas faites pour les hommes.  Pourtant, une profession c’est une profession.  Ça n’a pas de genre.  Ce qui me motivait pendant mes études est encore ce qui me motive aujourd’hui : prendre soin des gens, leur offrir des soins de qualité et les accompagner dans des moments difficiles de leur vie», de renchérir, M. Cormier.

Toujours à la recherche de nouveaux défis, Richard est passé à l’enseignement en 2010.  Afin d’approfondir ses connaissances, il a passé un certificat en andragogie, alors qu’il enseignait au CCNB.  Une occasion de faire partie de l’équipe de gestion dans un établissement de soins de longue durée s’est ensuite présentée à lui.  C’est alors qu’il a décidé d’entamer une maîtrise en gestion organisationnelle qu’il terminera dans quelques mois.

«Comme professionnel de la santé, l’apprentissage continu fait partie de notre quotidien : nouveaux équipements, nouveaux médicaments, nouveaux traitements, entre autres.  Le perfectionnement est une réalité, à laquelle les étudiants doivent se soumettre, avant même d’arriver sur le marché du travail.  La persévérance, aux études ou en emploi, est une qualité que les employeurs remarquent».

À titre d’ancien gestionnaire d’un centre de soins de longue durée, M. Cormier confirme d’ailleurs que les occasions d’emploi pour les préposés aux soins et les infirmiers auxiliaires sont nombreuses.  Avec le vieillissement de la population, la demande pour les services offerts en français et en anglais par ces professionnels de la santé continue d’augmenter.

La Voie de l’emploi en images

VE CodyClintonvideogames
Cody Clinton video games
VE connection2employment
Connection 2 employment
VE damedeetsy
Dame de Etsy