Avril 2019

Megan Gallant, étudiante en éducation à la petite enfance au Collège de l’Île.  (Photo : Gracieuseté)


Pour son tout premier voyage en avion, Megan Gallant s’envolera pour Vancouver pour participer à la 48e conférence annuelle de l’éducation en petite enfance de la Colombie-Britannique, du 11 au 13 avril prochain.  Pour la jeune femme de la région de Rustico, cette conférence représente une occasion unique de réseauter avec des professionnels établis dans le domaine.

«Je suis passionnée par la petite enfance, précise Megan.  Plus jeune, je pensais être enseignante au primaire ou encore, conseillère en orientation, mais c’est au fil de mes expériences que j’ai réalisé ma passion pour les tout-petits.  Quand j’étais élève au secondaire, j’ai gardé des enfants et j’ai fait du bénévolat avec les Guides du Canada.  J’ai également fait du tutorat en plus d’appuyer des enseignants dans des classes à années multiples au primaire.  Je m’imaginais très bien travailler avec des enfants d’âge primaire, mais pas nécessairement avec des enfants d’âge préscolaire».

Après avoir terminé ses études secondaires en immersion à l’école Bluefield, en banlieue de Charlottetown, Megan poursuit des études universitaires en sciences et ensuite en éducation à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard.  Pendant trois ans, elle gère le programme d’activités après l’école pour les 5 à 12 ans au Centre communautaire «Murphy’s Pharmacies» pendant l’année scolaire et les camps de jour pendant l’été.  Ce rôle lui permet d’acquérir de l’expérience en gestion de ressources humaines ainsi qu’en gestion administrative.  Les conditions étaient toutefois difficiles puisque ce centre communautaire n’a pas de salles installées en permanence pour les jeunes et que les besoins des familles dépassent souvent les capacités du centre.

«C’est en travaillant au CPE Les petits rayons de soleil, à Rustico, que j’ai découvert un nouvel environnement de travail, des éducatri-ces dévouées, de l’équipement adapté à notre clientèle, explique Megan.  Cette expérience d’un an au sein de l’équipe du CPE m’a vraiment donné le goût de m’investir dans ce domaine.  C’est ce qui m’a poussé à m’inscrire au Collège de l’Île au programme éducateur de la petite enfance.  Je viens d’une famille d’entrepreneurs et un jour, j’aimerais gérer mon propre centre».

Megan complète actuellement sa première de deux années d’études collégiales.  Elle est une des sept récipiendaires d’une bourse de l’Association des centres de la petite enfance francophone de l’Île-du-Prince-Édouard (ACPEFÎPÉ).  Après ses études collégiales, elle s’est engagée à travailler pendant deux ans dans l’un des six CPE francophones de la province.  Elle souhaite vivement travailler au développement du curriculum et de la programmation des CPE.  Si le domaine de la petite enfance vous intéresse, il reste encore des bourses pour le programme d’études collégiales qui commence en septembre 2019.  Pour plus de renseignements, on communique avec l’ACPEFÎPÉ au 902-888-1691.

La Voie de l’emploi en images

VE CodyClintonvideogames
Cody Clinton video games
VE connection2employment
Connection 2 employment
VE damedeetsy
Dame de Etsy